Le complexe du cookie moche mais bon – vegan

Dear Unicorns,

Nous voici réunis aujourd’hui pour parler d’un sombre sujet, le complexe du cookie. Sujet qui pourrait d’ailleurs s’étendre aux biscuits en tout genre, aux plats en sauce, aux cocottes mijotées et autres tartes aux pommes. Nous vivons dans un monde ou l’esthétique prime sur le goût et les sensations de nos papilles. “Le visuel avant tout!” pourrions nous entendre sur nos comptes Instagram.

Alors oui, nous parlons ici de goût et de popote alors je met les pieds dans le plat ! Nos plats ont-ils besoin d’être beaux pour être bons ? Avons-nous besoin de passer par toutes ces photographies léchées pour partager nos recettes et nos bons petits plats ? Peut-on accepter de ne pas poster une recette ou présenter celle-ci à nos convives si l’esthétique n’est pas au rendez-vous ?

L’instagramable dans nos assiettes

Il est vrai que lorsque nous partageons une recette sur nos blogs nous ne pouvons vous partager toutes les sensations, telles que le goût, les odeurs du plat en question. Il faut donc essayer de réunir tous nos sens et notre gourmandise sur un seul sens, le visuel ! Mais ne sommes nous pas en train de répercuter cette habitude du “visuel en premier” dans nos cuisine et nos repas de tous les jours ?

Je suis la première à ne pas vouloir présenter à mes invités un plat que j’estime “moche” ou “passable”. Sous prétexte que je tiens un blog ou je partage mes recettes je m’impose de proposer des plats beaux et “instagramable”. Arrivons-nous à profiter d’un plat qui ne serait pas visuellement réussi mais délicieux ?  Nous passons notre temps à prendre nos repas au restaurant mais aussi nos plats du quotidien en photo, et si pour quelques fois nous oublions notre téléphone au fin fond du sac pour profiter pleinement de notre repas, de l’amour qui y est distillé ?

Pour moi, la qualité d’un plat ne se mesure pas qu’au visuel, mais au travail et aux producteurs qui se sont démenés pour produire de bons ingrédients, au temps passé à préparer ce repas et à l’amour qui se trouve à l’intérieur.

Attention, je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou
de mauvaise réponse à toutes ces questions ! Ma petite tête est pleine de questions
et je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de partager tout cela avec vous.

 

Revenons à nos cookies

Lorsque j’ai sorti mes cookies du four, une petite voix s’est exclamée “mais ils sont dégeux tes cookies, personne ne va vouloir les manger bouuuuh!”.

Par définition un cookie est une boule de pâte sucrée, composée de farine, d’un corps gras, de sucre et de pépites de chocolat. Il peut se transformer en cookie totalement chocolat, en cookie noix de pécans caramélisé et j’en passe. Le cookie parfait peut être pour certains moelleux, pour d’autres croustillant et pour les compliqués (dont je fais partie) croustillant sur les côtés et moelleux au centre.Rien ne nous impose une forme, un visuel, si il doit être tout plat ou dodu !

La science du cookie est compliquée, elle requiert patience et gourmandise. Après plusieurs fournées expérimentales je vous présente ici ma recette de cookies vegan, celle qui croustille sur les côtés tout en gardant le moelleux du centre. Et ce n’est pas une recette mais deux qui se cachent derrière cet article ! Un cookie nature, vanille-chocolat mais un cookie choco-caroube relevé d’une pincée de fleur de sel.

cookies-vegan4

Cookies moches mais bon

10mn de préparation
14mn de cuisson

Vegan 

 10 cookies

 

Pour 1 plaque de cookies natures
– 100g de farine d’épeautre T110
– 30g de sucre complet
– 35g d’huile de coco fondue
– 50ml de lait végétal
– 1 càc d’extrait de vanille
– 2 pincées de fleur de sel
– 1/4 càc de bicarbonate de soude
– 30g de chocolat noir

Pour 1 plaque de cookies choco-caroube
– 90g de farine d’épeautre T110
– 30g de sucre complet
– 35g d’huile de coco fondue
– 50ml de lait végétal
– 2 càc de caroube en poudre
– 2 càc de chocolat en poudre
– 4 pincées de fleur de sel
– 1/4 càc de bicarbonate de soude
– 30g de chocolat noir

 

Faites fondre l’huile de coco, ajoutez-y le lait végétal. Dans un récipient, mélangez la farine, le sucre, le bicarbonate, le sel, la vanille. Rajoutez le mélange huile de coco et lait végétal, patouillez jusqu’à obtenir une texture homogène,  puis rajoutez les pépites.
Avec une cuillère à soupe, former des petits tas de pâte et les écraser. N’hésitez pas à tremper votre cuillère dans un bol d’eau chaude pour faciliter le façonnage des boules de pâte.Enfournez pour 14mn dans un four préchauffé à 180°. Les cookies sont tous mous c’est normal ! Laissez-les refroidir une vingtaine de minute avant de déguster.

 

cookie-vegan3 cookie-vegan2

10 Comments

  1. L’essentiel, c’est qu’ils soient bons et les tiens ne m’inquiètent pas le moins du monde 😉 Bonne soirée.

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci pour ton petit message 😀

      Like

  2. Sarah says:

    Ton article m’a fait sourire, c’est vrai qu’ils sont pas au top ces cookies mais moi ils me plaisent quand même beaucoup. Et c’est surtout ce que tu mets dedans qui est important, je voue une passion pour les cookies mais j’avoue qu’à force d’en manger des trop gras, trop sucrés, trop industriels, j’en suis devenue écoeurée.
    Ta recette me semble tomber à pic pour me réconcilier avec des douces et jolies choses 🙂
    Passe un bon we!

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci pour ton message 😀

      Like

  3. Ahhh, le cookie moche, ça me connait (j’en avais même fait un article d’ailleurs!) Mais comme tu le dis, la qualité d’un plat ne se résume pas à son visuel, même si en tant que blogueuses, c’est un peu le nerf de la guerre`! En tout cas, moi, je t’en vole volontiers un! Bon week end!

    Like

  4. Chauncey says:

    Hello !

    Même si j’adhère à ton propos (l’esthétique ne doit pas primer sur le goût) je trouve que tes cookies n’ont aucun problème. Je les trouve même adorables ces cookies et clairement si on m’en proposait je ne les refuserais pas. Naturellement j’aurais plutôt tendance à me diriger vers eux justement. La cuisine maison est aussi belle par ses aspérités, ces cookies là ne sont pas dimensionnés au millimètre près comme un cookie industriel et, à mes yeux, ils semblent d’autant plus “vivants” et enviables. On sent qu’il y a de l’amour dedans.

    Like

  5. Agathe says:

    Oui, parfois les plats ne sont pas splendides, mais seulement bon. Il est toujours possible de les mettre en scène. Bien que cela soit attendu, j’ai parfois la flemme de passer 3h pour faire des photos donc je fais avec ce que j’ai 😀

    Like

  6. Simple, true and easy says:

    Salut !
    c’est vrai qu’ils n’ont pas vraiment une tête de cookies tes cookies, en tous cas pas la tête qu’on a l’habitude d’admirer sur les photos Instagram… Mais ils paraissent très gourmands tout de même, surtout la dernière photo qui m’a donné l’eau à la bouche, on s’imagine bien le côté moelleux au milieu et croustillant sur les côtés, ils donnent très envie d’être croqués !

    Like

  7. Thuillier says:

    Salut!
    J’aimerais beaucoup essayer ta recette. Petite question, tu prends quoi comme lait végétal?
    Bonne continuation! Miam!

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Je prend ce que j’ai d’ouvert dans mon frigo, cela peut-être du lait d’amande, d’avoine..
      J’espère que la recette te plaira 🙂

      Like

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s