Bûche roulée telle une forêt noire – Lactose free

Dear Unicorns,

Le mois de décembre s’écoule doucement. Le froid s’empare de Nantes. Les foules s’amassent dans le centre ville que nous essayons d’éviter au maximum. Les gens deviennent stressés, précipités, bruyants, tout le contraire de ce que nous voulons côtoyer.

L’avent est pour moi une douce période, il est temps de rentrer hiberner dans notre intérieur, de se concentrer sur des activités réconfortantes. Décembre sonne à la fois l’entrée dans la période la plus froide et la plus grise de l’année, mais symbolise aussi les minutes de jour qui s’ajoutent au fur et à mesure à nos journées.

Tout au long du mois de décembre je tente d’éviter de me rendre dans les grandes surfaces et centres commerciaux. Cette opulence de mets, de biens, de publicités et d’incitation à la consommation m’écoeure. Je souhaite garder au sein de ma famille l’esprit de Noël qui nous réchauffe le coeur.

Nous nous posons de plus en plus de question sur les cadeaux, pourquoi nous nous sentons-nous obligés de dépenser de l’argent pour cette fête de Noël. Serait-il possible de ne pas offrir de cadeau si nous n’avons pas d’idée pour cette personne plutôt que d’offrir un présent inutile ? Passé un certain âge, avons nous encore besoin de nous offrir des cadeaux ? Passer un moment avec nos proches n’est-il pas suffisant ?
J’apprécie imaginer et trouver le petit cadeau qui fera plaisir aux membres de ma famille, mais je sais bien que je prépare tout cela avec soin car cela me fait, je pense, autant plaisir à la personne qui offre qu’à la personne qui reçoit.

Cette année nous avons essayé de trouver un juste milieu, cadeaux immatériels, livres, présents de seconde main, artisanat local, cadeaux confectionnés de nos petites mains pour que notre Noël soit un Noël raisonnable pour notre petite planète tout en faisant plaisir à nos proches.

Comme l’année passée, j’ai utilisé les papiers kraft que j’ai pu récupérer au fur et à mesure des mois. Papier d’emballage ou de protection dans certains colis, on les retourne, on rajoute un petit ruban et hop, un jolis cadeau ! J’ai même récupéré des emballages de Noël dernier. L’année prochaine je compte m’organiser un peu mieux et trouver un jolis tissus pour y-emballer mes présents et éviter ainsi tout déchet supplémentaire.

Si j’apprécie la période de l’avent, j’appréhende toujours un peu les repas de Noël. Le fait d’être végétarienne au sein de ces repas qui tournent autour des produits animaux rend ces moments un peu compliqué. Si je trouve que proposer des alternatives végétariennes tout au long de l’année aux personnes qui m’entourent est plutôt facile, j’ai l’impression que le repas du réveillon est intouchable.

Alors oui, avec une partie de ma famille il m’est facile de préparer des petits plats gourmands qui peuvent satisfaire tout le monde. Mais ce n’est pas toujours le cas. Je fini souvent par emmener avec moi mes petits bocaux pour composer mon propre repas de fête. Il arrive souvent que certain.es soient attirés par mon assiette, alors j’en fait un peu plus et je partage.

Heureusement, le dessert laisse la porte ouverte aux nouvelles recettes. Bûches glacées, fruitées, pavlova.. désormais il est agréable de finir le repas en légèreté.

Cette année j’ai préparé deux recettes de bûches pour nos fêtes de fin d’année. Malheureusement je n’ai pas pu prendre en photo la deuxième, elle a été dévorée au cours de notre soirée de Noël entre amis.. Promis, je garde la recette de cette bûche aux poires et épices sous le coude pour l’année prochaine.

Aujourd’hui je vous présente une recette un peu plus traditionnelle, une bûche roulée façon forêt noire. Mais juste vraiment « façon ». Pas de kirsch (mais vous pouvez en glisser), pas de cerise (mais vous pouvez en glisser aussi), mais du chocolat, de la framboise, une touche de noix de coco et encore un peu de chocolat.

 

Si le déroulé de la recette peut sembler un peu long,
ne vous inquiétez pas, j’ai juste bien détaillé chaque étape.

Bûche roulée telle une forêt noire

1h30 – 20mn de cuisson 

Lactose-free 

Une bûche de 10 parts

 

Pour la génoise
– 4 oeufs
– 150g de farine T80
– 1càc de levure chimique
– 9 cl sirop d’agave
– 2 belles càs de  chocolat en
poudre non sucré

Pour la crème à la vanille 
– 400g de tofu soyeux
– 1 cc de poudre de vanille
(ou 1 gousse de vanille)
– 30g à 40g de sucre complet
– 8cl de lait végétal
– 200g de framboises
décongelées 

Pour la chantilly à la coco
– 20cl de crème de coco froide
– 1 càs de sirop d’agave
– 1 càs de jus de citron

Pour décorer
– chocolat noir

 

 

 

Commencez par fouetter 5 à 8mn la crème de coco avec le sirop d’agave et le jus de citron. Réservez au froid.

Réaliser la génoise au chocolat. Placez les 4 oeufs et le sirop d’agave dans un récipient ou dans la cuve de votre batteur. Battez les oeufs 8 à 10mn jusqu’à obtenir une belle mousse aérienne.
A côté tamisez la farine, le chocolat et la levure. A l’aide d’une cuillère en bois ou une maryse incorporez ce mélange délicatement aux oeufs montés.

Placez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson. Etalez la génoise sur votre plaque de cuisson et lisez avec une spatule.
Enfournez pour 12 à 15mn dans un four préchauffé à 170°.

Une fois votre génoise cuite, retournez-la sur un torchon humide et décollez délicatement le papier sulfurisé. Roulez la génoise de manière à former une bûche.

Pendant ce temps, fouettez le tofu soyeux pour avoir une texture homogène. Montez à ébullition pendant 1mn le lait végétal, la vanille, le sucre et l’agar-agar.  Laissez tiédir et ajoutez cette préparation au tofu soyeux. Réservez la crème obtenue dans un récipient à température ambiante.

Déroulez la génoise du torchon, coupez les bords pour obtenir un rectangle aux bords nets. Etalez la crème à base de tofu soyeux sur les 2/3 de votre génoise en hauteur et dispersez les framboises. Il faut alors rouler votre buche dans le sens de la hauteur (le côté le plus petit de la génoise sera la longeur de votre bûche). Enroulez-la dans votre torchon ou le papier sulfurisé utilisé pour la cuisson et réservez votre bûche au frais au minimum 1h.

La bûche bien prise, sortez-la du frigo, coupez les extrémités pour un résultat bien net. Avec une spatule recouvrez-la de la chantilly à la coco. A l’aide d’un économe râpez quelques morceaux de chocolat bien noirs que vous disperserez sur votre bûche.

Réservez votre bûche au frais jusqu’au moment de servir !

 

 

Retrouvez les recettes de bûche des années précédentes sur les liens suivants.
Bûche orange & chocolatBûche vanille, framboise & chocolatBûche mangue, chocolat & coco

6 Comments

  1. samsha says:

    Miam très appétissante cette bûche!

    Like

  2. Ta belle bûche a du avoir du succès…

    Like

  3. Agathe says:

    Au final je ne suis pas très bûche, le soir de Noël j’aurais surtout envie de manger des fruits frais ! Ma famille a pris le pli, j’ai mon alternative végé et pas de remarque sur le fait que je ne mange pas comme les autres. Et chez maman qui est végétarienne aussi je peux manger plein de légumes. Parce que c’est ce qui me manque le plus dans les autres repas, des crudités un peu de légèreté ! Bref, maintenant c’est le réveillon du nouvel an la prochaine étape !

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Je suis tellement d’accord avec toi, rien de tel qu’une corbeille de fruits frais en fin de repas 🙂

      Like

  4. Coucou Léa. Même si je ne suis pas très bpuche, j’ai bien aimé cette recette sans lactose, pour la tester pour mon copain assez fan de bûches de Noël. On est encore en hiver alors c’est permis hein? 🙂

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      ooh oui les forêts noires sont là pour faire passer l’hiver en douceur 🙂

      Like

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s