Confiture abricot & romarin

Dear Unicorns,

Même si l’été se cache derrière une barrière de nuage, les produits de saison prennent place sur les étals. Cette année n’est pas vraiment fructueuse, voir même désastreuse pour certains vergers et maraîchages, la nature perd la tête. Malgré tout, abricots, pêches et melon arrivent dans nos paniers et avec eux les cagettes de fruits un peu abîmés, un petit peu tordus. Ils sont évincés des étals mais toujours aussi bons et doux pour les papilles. Que ce soit en salade de fruit, en tarte, en compote ou en confiture il est toujours intéressant de travailler ces produits.

Je n’ai pas pour habitude de manger beaucoup de confiture, ceux et celles qui me suivent sur Instagram doivent connaître mon addiction au pain compote. La confiote c’est plutôt le dada de Vivien-lapin, le matin sur la brioche juste grillée, ou dans le yaourt. Mais j’ai tout de même une relation très prononcée avec l’odeur de la confiture d’abricot. Cette odeur à la fois acide et sucrée me ramène quelques années en arrière, lorsque ma Maman sortait la bassine en cuivre et le sac de sucre cristal. Ces effluves qui montaient jusque dans ma chambre et me chatouillaient les narines. Ce fut longtemps une des seules confitures que j’aimais.

Pour moi, faire de la confiture est une histoire d’amour et de partage. On sort rarement les bocaux et la bassine juste pour soi. Que faire de 12 pots dans les étagères ? La confiture est faite pour être offerte, glissée au fond d’un panier. On en fait pour la famille, pour les amis, on s’en offre, on s’échange les bocaux et les recettes. La confiture c’est aussi une histoire de passation, avant c’était ma Mamie qui nous préparait les confitures, puis ce fut ma mère et désormais, non sans une certaine fiertée, moi. Alors, lorsque je sors les bocaux, mes cagettes de fruit, mon sucre bio et mon romarin j’en fais pour Vivien-lapin, pour ma Maman, pour ma Mamie et tout les gens que j’aime.

Je sais que ma Mamie d’amour se met tout doucement à internet, et qu’elle vient lire
mon blog de temps en temps. J’ai rédigé cet article en pensant fort à toi Mamie !

confiture-abricot1

Confiture abricot & romarin

45mn à 1h
de préparation

 

Vegan &
lactose free

3 bocaux
à confiture

 

Pour 3 bocaux

– 1kg d’abricots dénoyautés et bien lavés
– 1 bonne càs de romarin séché
– 350g de sucre roux bio
– 2g d’agar-agar
– 2 càs de jus de citron

 

 

 

Coupez vos abricots en grossiers morceaux. Evitez les morceaux trop trop mûrs, plus proches de la compote que du fruit. Placez-les dans votre bassine à confiture ou dans un faitout. Recouvrez les du romarin, puis du sucre et du citron. Couvrez et laissez les fruits s’imbiber de sucre pendant 1 à 2h. Pendant ce temps, préparez vos bocaux. Lavez-les bien et stérilisez-les.Vous pouvez très bien faire chauffer de l’eau à la bouilloire, et immerger vos bocaux et couvercles dans un récipient.

Retournez-les sans les sécher sur un torchon propre, faites de même pour les couvercles.

Lorsque tout le sucre est absorbé par les fruits il est temps de passer à la réalisation de la confiture ! Ajoutez l’agar-agar et remuez le tout sur feu doux. Laissez mijoter votre confiture à petit feu pour 45mn. A l’aide d’une cuillère ou d’un écumoir, récupérez la mousse qui va se créer au dessus de votre confiture. Remuez de temps en temps, mais ne plongez pas votre doigt pour goûter !

Au bout de 45mn, toujours sur feu doux, vous allez pouvoir passer au remplissage des bocaux. Prenez votre premier bocal avec une manique ou un torchon et remplissez-le jusqu’à 1cm du bord. Fermez rapidement avec le couvercle et aussitôt, retournez votre bocal sur le torchon, la tête en bas ! Ainsi de suite jusqu’à épuisement de la confiture.
Je vous conseille d’en laisser un petit peu dans un petit récipient pour goûter votre confiture au goûter !

Lorsque vos confitures sont froides vous pouvez retourner les bocaux et les entreposer. Une fois ouverte la confiture se conserve au frigo.

 

confiture-abricot2 confiture-abricots3

5 Comments

  1. Délia says:

    Trop mignon la dédicasse à ta mamie!
    La mienne ne faisait pas les confitures, vu qu’on vivait en ville et qu’elle n’avait pas de tuturemobile, les kilos de fruits auraient été un peu lourds! Mais elle nous faisait les spécialités de son pays : acras de morue, petits chaussons au x pois chiches et à la cannelle, soupe de haricots plats, soupe aux choux …
    J’ai gardé comme séquelle d’adorer le choux et les pois-chiches haha 🙂
    Ton mélange me plaît bien, je verrai en rentrant de cvacances si je trouve des cagettes de fruits moins beaux que nos marchands appellent “à confiture” et qui sont mûrs à point!!

    Like

  2. Sarah says:

    Ahaha ton article m’a bien fait sourire car c’est la même histoire chez moi avec ma grand-mère 🙂 Sauf qu’elle est moins avancée que la tienne car même si ça fait 10fois que je lui montre comment accéder au site, elle n’y arrive toujours pas d’elle même… ralala ces grands parents!
    Et ta confiture est juste parfaite, justement j’étais en train de me dire que je me lancerais bien dans l’aventure (grâce à ma grand-mère justement qui en fait souvent) mais pour l’instant je n’ai encore jamais testé! Et comme tu dis c’est tellement le partage la confiote, c’est juste du bonheur de pouvoir les offrir autour de toi en disant “c’est moi qui l’ai fait!”
    A bientôt 😉

    Like

  3. MONIQUE says:

    bravo Léa pour tes confitures bonne maman et bonne mamie et maintenant
    ( confiture Léa ) trop loin pour les gouter dommage sniff! sniff!bisous bisous

    Like

  4. Lolli says:

    MMMMhhhh elle a l’air bien bonne ta confiture !

    Like

  5. Elle a l’air tres bonne !

    Like

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s