Septembre au jardin

Dear Unicorns,

Aujourd’hui je vous emmène avec moi faire un tour dans le jardin de Vivien-lapin et sa famille. Le mois de septembre, à cheval entre les produits d’été et d’automne réserve encore de beaux produits du potager et du jardin. Pêches, tomates, concombres, courgettes, salades et autres herbes aromatiques ( et même quelques fraises ! ). Alors on en profite à fond, et la majeure partie de nos repas est basée sur les produits du jardin. Pour le reste, et pour diversifier nos assiettes, cela se passe sur les étals du marché.

A notre retour en France nous avons pris la décision de ne pas retourner à Paris, bien que pour de nombreuses personnes de notre domaine (qui est celui du web), la capitale est un passage obligatoire. C’est là-bas que se trouvent les boîtes, l’emploi et le salaire. Bien que de chouettes villes telles que Nantes, Lyon, Lille ou Bordeaux commencent à se doter d’entreprises dans le domaine du web, l’offre reste vraiment maigre (mais je croise les doigts pour qu’elle augmente !). Grâce à notre statut de freelance, nous avons le luxe (et je pèse pas ce mot) de pouvoir vivre ou bon nous semble et ou nous nous sentons le mieux.

Je ne sais pas si cette envie de vivre près de la nature est inscrite dans nos gènes dès la naissance ou si elle s’est construite au gré de nos expériences. Vivien-lapin et moi avons, bien qu’à 600km de distance, grandis et vécut une partie de notre vie à la campagne. Les journées au jardin, la cueillette au potager et les balades en vélos sont des éléments importants de notre enfance. Alors l’endroit ou nous nous sentons le mieux c’est dans ces jardins, potagers et autres chemins de forêts. Alors que j’étais encore adolescente, un peu rebelle, la mèche devant les yeux, je ne voyais l’avenir qu’en ville, je rêvais de monter à la “capitale”. Et bien je l’ai fait, je l’ai vu et je n’ai pas aimé. Je pense qu’il y a des gens qui sont faits pour vivre en ville, et d’autres non. Je fais partie de la deuxième catégorie. J’ai besoin de ma dose de verdure, de sentir l’humidité des sous bois et les odeurs de la nature.

 

septembre_jardin_1

 

En étant plus jeune, avoir un jardin était une chose normale pour moi. C’est après s’en être éloignée, et en avoir été privée pendant plusieurs années que je me rend compte de l’importance de cet espace pour moi. J’aime voir les plantes pousser, les fruits et légumes mûrir. J’aime passer du temps dans le jardin, apprendre de nos parents comment s’occuper de telle ou telle plante, et écouter ma maman me sortir leur nom en latin.

Je ne sais pas ou je serai l’année prochaine, je ne sais pas si j’aurai un jardin, alors pour l’instant nous profitons. Nous profitons de la magie de la nature et de tous ces trésors qu’elle nous délivre. Cuisiner les produits du jardin me donne un petit sourire lorsque je suis aux fourneaux. Les plats n’en seront que meilleurs lorsque les produits sont cultivés avec amour 🙂

Pour l’instant nous vivons un peu en nomades, entre la Bretagne et la région centre. Nous ne savons vraiment pas ou nous serons dans les prochains mois et prochaines années. Tout ce que je sais c’est que je ferai tout pour avoir, un jour, une petite maison et notre propre potager. J’y ferais pousser mes plantes médicinales, et autres herbes aromatiques. Les plats se feront en fonction des produits du jardin.  Alors oui c’est loin, mais pour l’instant nous avons la chance de pouvoir profiter des jardins de nos parents, alors on prend notre temps et on part à la récolte.

 

J’espère que ce petit voyage dans le jardin de la famille de Vivien-lapin vous a plu 🙂
Et vous mes licornes, la vie vous la voyez au potager ? 

 

septembre_jardin_2

11 Comments

  1. Je suis un peu comme vous, je crois que quand je serai grande j’aimerais vivre à la campagne, et avoir un jardin avec un potager et des arbres, plein de chiens et de chats…

    Et en même temps, je fais aussi partie de la catégorie de personnes qui aiment la ville, pouvoir aller au cinéma, au restaurant quand bon il me semble, boire un verre en terrasse, aller dans un musée (même si je ne le fais que trop rarement) et admirer la belle ville de Paris (que j’aime passionnément, malgré ses travers). L’idéal, c’est un peu des deux. Et l’hiver en ville, l’été (et le printemps!) à la campagne, par exemple. Tels les nobles à l’époque!

    Je ne sais pas du tout où je serai dans 5 ni 10 ans, célibataire et encore tatillonnante côté carrière qui plus est! On verra 🙂

    Et pour l’instant je profite des promenades au vert, chez mes parents, où j’essaie quand même de m’échapper au moins un week-end par mois. C’est déjà ça 🙂

    Like

    1. Merci pour ton message 🙂
      Il faudrait avoir des pieds à terre un petit peu partout, un peu en ville, un peu à la campagne, oh et puis tant qu’a faire en italie aussi, à Amsterdam et bien plus 😀

      Like

  2. Je partage complètement ton amour de la campagne et ne vois pas comment je pourrais vivre autrement même si en ce moment le travail au jardin avec ses récoltes et transformation en cuisine donnent un travail énormes. Impossible de sentir le rythme des saisons en ville comme nous le faisons ! Je te souhaite un bel automne ! Profite !!!!

    Like

    1. Merci pour ton message :). C’est qu’en ce moment avoir un jardin n’est pas de tout repos.
      Je te souhaite aussi un bel automne 😀

      Like

  3. Très jolies photos 🙂
    Ça doit être plaisant de revenir à l’authentique si puis je dire . Je suis un peu comme toi, j’ai longtemps cru que la ville me correspondait mais depuis que je suis retournée à la campagne, je revis 🙂

    Like

    1. Merci beaucoup pour ton message. Oui je pense que certaines personnes sont plus ou moins faites pour la ville ou la campagne. Et en ayant testé les deux on peut alors savoir ce qui nous correspond le mieux 🙂

      Like

  4. Comme je te comprends! J’ai toujours vécu dans des maisons avec jardin, celui de mon papa est juste hallucinant, beau et grand, bio et varié! Alors même si pour l’instant je n’ai pas de jardin à moi, j’ai de la chance, mes parents m’apportent des cagettes entières de produits frais et de saison, leurs “surplus” et moi je me régale!

    Like

  5. Depuis petite j’avais toujours vécu en ville, mais depuis maintenant 4 ans j’habite prés d’un petit village, j’ai un petit bout de jardin et tout le calme qui va avec.
    Moi qui était de nature stressée et fatiguée par l’agressivité de la ville, me voici maintenant radoucie et mon chez moi est vraiment mon havre de paix.

    La nature c’est vraiment important pour se ressourcer et quand on l’a au pas de la porte ce n’est que du bonheur ❤

    Bonne journée 🙂

    Like

    1. Merci pour ton message 🙂
      Oh oui, rien de tel qu’une petite balade en pleine nature pour se ressourcer 🙂

      Like

  6. je crois que je suis – un peu – dans le même schéma que toi. j’ai grandi à la campagne, ado, je ne rêvais que d’aller à la ville – pour faire autre chose que de faire du vélo dans les champs. et finalement, après 3 ans à Paris … je crois que je commence à comprendre pourquoi mes parents étaient restés à la campagne … ah les gênes !
    – je viens de découvrir ton blog, et il est vraiment très chouette !

    Like

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s