6 mois à Stockholm – le bilan #3

Dear Unicorns,

Cet article est donc le troisième et le dernier article d’une petite série. J’y écrit mon bilan sur mon expérience de 6 mois en tant que stagiaire à Stockholm. Vous pouvez retrouver la première partie ( ou j’explique les “bases”) ici. Vous pouvez retrouver la deuxième partie, ou j’explique plus en détail certains points, ici.

Tout d’abord, merci encore pour tous vos commentaires qui m’envoient de la paillette et qui me donnent le sourire :). Je lis tous vos commentaires mais je n’ai pour l’instant pas eu le temps de vous répondre ( promis ce week-end je répond à tout ! ). J’ai encore un peu de mal à organiser mes journées, entre le boulot, le sport, faire à manger, bosser sur des projets perso ( et surtout un en particulier ! ), lire tout en écrivant des articles pour le blog. Et puis je souhaite découvrir à fond cette nouvelle ville qu’est Amsterdam alors tout cela prend du temps, entre les événements le week-end, les petits bars à salade qui me font de l’oeil..

Ce troisième article fera donc office de bilan du bilan. Ou qu’est ce que je retiens de ce séjour et qu’est ce que cela a pu m’apporter. En lisant le deuxième article vous avez pu voir qu’il y avait eu une “suite” de circonstances un peu négatives. Je  suis bien consciente que mon ressenti sur cette expérience est le résultat de tous ces petits paramètres. Je pense que si j’avais eu un chouette logement tout en ayant un hiver pourris j’aurais pu mieux le gérer, ou l’inverse, ou même un stage vraiment chouette. C’est juste que sur ce coup-ci nous n’avons pas eu vraiment de chance et nous avons accumulé les côtés négatifs. Heureusement nous avons aussi passé de très bon moments à Stockholm, surtout lorsque les beaux jours sont arrivés en mai, nous avons pu profiter des parcs et des paysages. Nous devons une grande partie de ces supers moments aux petits Gobelins de Stockholm ( coucou ! ), avec qui nous avons pu enchainer les piques-niques, visiter Riga, visiter les bars de Stockholm…

6

Les apports de mon expérience

Mais toute expérience est bonne à prendre, quelle soit bonne ou mauvaise cela nous fera toujours évoluer. Grâce à notre “aventure” j’ai grandi. J’entend par la que j’ai pu prendre du recul sur moi-même, commencer à me rendre compte de ce que je voulais devenir, et surtout apprendre à relativiser les choses. Les gens qui me connaissent le savent, je suis quelqu’un de très sensible, perfectionniste et j’ai tendance à prendre beaucoup de choses à coeur. Lorsque je rate quelque chose ou que je le fait mal c’est pour moi un échec.

Au cours de nos 6 mois nous avons eu quelques petites embuches, dont une partie au cours du stage, que ce soit d’ordre matériel ou moral. Il y a un an certaines de  ces embûches m’auraient juste donné envie de me coucher sous ma couette avec un bol de céréales et d’attendre que la tempête passe. Mais à Stockholm nous n’avions pas vraiment le choix, il fallait avancer et donc prendre son courage à deux mains ! Sur le moment je ne suis pas vraiment rendue compte du changement que toutes ces petites étapes avaient pu avoir sur moi, mais c’est quelques mois après que je commence à voir les changements. J’arrive à prendre des petits moments pour réfléchir calmement à la situation sans craquer ( aka roulage dans la couette ). Je m’en rend compte aussi au boulot, ou avant, rater ma maquette ( je suis interactive designer ) n’était pas permi et était pour moi un échec. Je sais désormais que j’ai le droit à l’erreur ( mais pas trop souvent tout de même ^^” ) et que j’ai le droit de recommencer, et cela est plutôt utile dans un métier ou il faut souvent effectuer des retouches.

J’ai pu aussi prendre du recul par rapport à la personne que je suis et que je souhaite devenir ( j’entend par la au niveau professionnel, lieu de vie..). A la fin de mes études j’avais tendance à dire que cela ne me dérangeais pas de partir loin de ma famille et de mes amis pour travailler, tant que j’étais avec Vivien-lapin et que mon boulot me plaisait. Je voyais ma vie en grande partie au travers de mon futur professionnel et je m’imaginais revenir à Paris après la Suède. Bon vous pouvez vous rendre compte que ce n’est pas le cas ! Au cours des 6 mois nous avons pu avoir de très longues discussions entre nous sur tous ces sujets, nous en sommes venus à la conclusion que nous avions besoin de nos proches pour être heureux. Que ce soit la famille ou les amis, même si j’étais avec Vivien, me manquaient énormément. Je ne suis pas vraiment quelqu’un qui aime le contact sur facebook, j’ai besoin de voir les gens en vrai. Alors ne voir ma famille et mes amis que tous les 6 mois cela ne m’intéresse pas, sachant que cela me ferait devenir feuille morte.  Nous avons aussi énormément parlé de notre avenir professionnel et lieu de vie. Nous avons la chance d’avoir tous les deux un métier qui nous permet de nous installer un peu partout ou nous le voulons tant qu’il y a une connection internet. Nous nous sommes rendus compte qu’après avoir vécut 6 mois à Stockholm, qui est une ville verte et agréable à vivre, nous étions incapables de revenir à Paris. Nous sommes tous les deux des enfants de la campagne ( et de la mer ! ) et nous avons besoin de sentir la nature non loin de nous. Cette expérience m’a juste permis de revoir complètement mon idée de ma vie future !

11

Mon rapport à Stockholm

Grâce aux dernières semaines ensoleillées passées à Stockholm ( au court du mois de Mai), j’ai pu découvrir la ville sous un nouveau visage. J’ai tendance à expliquer à mon entourage que, même si je n’ai pas apprécié mon expérience, je trouve que Stockholm possède de très gros points forts. Je pense que l’hiver à Stockholm est vraiment rude et je ne souhaite pas y retourner au cours de cette période, mais qu’en échange l’été doit être super. La ville offre tellement d’activités, de lieux ou pique-niquer, de paysages à découvrir lors des beaux jours que je me dis que j’y retournerais sûrement, mais en été ! D’après ce qu’on pu me raconter les personnes ayant vécu le précédent hiver, certaines épisodes neigeux ont l’air tout de même magique. J’ai gouter un petit peu à la magie de la neige lorsque nous nous étions rendu dans le cottage au fin fond de la campagne Suédoise. Et ça c’était chouette.

Comme je l’ai précisé dans chaque articles, j’écris le bilan de ma propre expérience avec mon propre ressenti. J’ai croisé des gens qui adorent Stockholm, même pendant l’hiver. C’est juste que cela ne correspond peut-être pas à mon style de vie. Chaque personne est différente et possède des envies différentes, je suis sûre que Stockholm correspond à certains/certaines qui me lisent ici. Cette expérience m’a beaucoup apporté sur le plan moral et réflexion sur moi même et cela est déjà énorme. Je pense que sans cette expérience Suédoise je ne serais pas en ce moment en train de vous écrire de mon petit appartement tout mignon au centre d’Amsterdam. Je serais restée en France, sans faire ce point sur moi même et en me trompant sur mes envies. Désormais je sais que même si je n’y suis pas, j’aime la france et ma petite bretagne, je sais que j’y retournerai pour y vivre, mais je ne sais pas encore dans combien de temps..

Alors surtout si je peux vous donner un petit conseil par rapport à mon expérience, si un jour vous avez la possibilité de partir dans un pays étranger, ou dans une ville complètement différente de la votre. Faites-le ! Même si cela fait peur et que vous avez mal au bidou rien que d’y penser, cela ne vous apportera en fin de compte que du positif et vous vous en sortirez grandi. Nous avons la chance dans un pays de l’union européenne, il est super facile pour nous de nos expatrier ( j’ai pu rencontrer des Chinois ou Brésiliens, pour eux c’est un peu plus compliqué..), alors profitons en, même pour une courte durée !

10

J’espère que cette petite série d’article n’a pas été trop longue à lire ! Si vous avez la moindre question que ce soit par  rapport à la Suède, Amsterdam, l’expatriation dans un pays de l’EU, mon stage à l’étranger ou ma vie d’expat aux Pays-bas ( ouh ça fait beaucoup ^^), n’hésitez pas à laisser un commentaire ou m’écrire u mail a l’adresse indiquée dans la colonne de gauche !

28 Comments

  1. Elise says:

    ( Haha je suis toujours la première ! Fan n°1 ! )

    Très bonne conclusion de cette petite série.
    J’ai vraiment très envie de vivre quelques mois à l’étranger et j’espère réussir à le faire pour mon stage l’année prochaine. Mais où ? ça c’est la question !

    En tout cas maintenant j’ai vraiment hâte que tu nous parles d’Amsterdam, où je ne suis jamais allée !

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci encore pour tous tes commentaires c’est trop chouette 😀

      Si tu peut partir ( surtout pour un stage ou tu découvre en plus le monde du travail du pays en question ) oui oui oui ! J’espère que tu trouvera “ton” pays 🙂

      Like

  2. Elise says:

    Ah oui et je reconnais le kanebulle du Café Saturnus, que j’ai testé grâce à ton article, vraiment bon 🙂 !

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Ah oui ils sont tellement énormes !

      Like

  3. Cette expérience t’aura permis de te construire, c’est le plus important… Et puis, tu en gardes quand même de bons souvenirs! Pour ma part, j’ai découvert Stockholm en été, donc c’était très agréable et différent je pense.. Profites bien d’Amsterdam qui est une de mes villes “chouchoutes”!

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci pour ton commentaire :). Oui je pense que je peux tirer beaucoup de cette expérience ( et au moins je sais que je ne pourrais pas y vivre ! )

      Like

  4. Aurore says:

    Je souhaiterais partir en stage dans un pays européen et je suis notamment très intéressé par les pays nordiques, comment as-tu fait pour trouver ton stage, étais-tu payer ?

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Par rapport l’argent je n’étais pas payée par ma boite ( je ne crois pas que ce sot quelque chose de “normal” en suède de payer un stagiaire mais cela peut dépendre du domaine, de l’entreprise etc..). Mais j’avais une bourse qui m’a permit d’assurer le logement, frais etc..
      Pour trouver mon stage j’ai pu faire comme en france, en tant que graphiste j’ai un portfolio, j’ai donc envoyé un mail à toutes les compagnies qui m’intéressaient et puis j’ai eu des entretiens Skype 🙂

      Si tu as d’autres question n’hésite pas à m’envoyer un mail ou a commenter !

      Like

  5. J’ai dévoré tes 3 articles. Moi je suis allée me balader à Stockholm une semaine en mai, forcément les conditions n’avaient rien à voir, et j’ai adoré.
    Tu y es allée, tu n’as pas aimé : pas grave, tu en es ressortie grandie, et comme tu le dis, tu sais maintenant plus précisément quelle vie tu veux, et ce qui te correspond.
    Bonne continuation !

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci d’avoir lu tous mes articles :D. Je pense que la bonne période pour visiter Stockholm ( en tout cas cette année ) était de mai à Aout. On a vraiment eu des belles journées en mai ou on a pu se détendre dans les parcs et c’était chouette 😀

      Like

  6. Jessica says:

    Une belle page qui se tourne et un article très bien écrit, il me tarde à mon tour de m’expatrier aussi pour découvrir un autre monde 🙂
    Merci pour ces jolies photos et de partager avec nous ces 6 mois de vie!
    Bises

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci beaucoup pour ton commentaire c’est gentil :D.
      Ou comptes-tu t’expatrier ?

      Like

  7. Angélique says:

    Coucou! J’ai beaucoup aimé lire ton article qui m’a beaucoup rappelé ce que j’ai pu ressentir durant ma propre expérience au Québec. J’y ai fait plein de belles découvertes, de rencontres, pourtant je n’aurais pas pû y rester et y faire ma vie, quoique je rêve d’y retourner en voyage. Je pense vraiment que l’éloignement met les gens face à eux même et aide à grandir, pou le coup, c’est ce que cela m’a personnellement apporté au terme d’une année.
    Merci à toi pour ce bel article sincère et qui m’a vraiment parlé! 🙂
    (Et puis j’aimerais bien visiter Stockholm aussi!^^)

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Je te rejoins complètement que le fait d’être loin de nos proches permet d’avoir un regard complètement différent sur nous même et ce qui nous entoure. Et je pense que c’est important de pouvoir se rendre compte de certaines choses de cette manière :), on grandi plus vite je pense.

      J’aimerai beaucoup découvrir le québec aussi ( mais en tant que touriste, je pense que vivre la-bas serait définitivement trop loin pour moi 🙂 ou alors pour une courte durée )

      Merci pour ton commentaire 🙂

      Like

  8. Marie says:

    Super boost cet article, continue sur ta lancée , je suis sure que tu iras loin!
    Au plaisir de te lire! 😀

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci pour tes encouragements, c’est chouette 😀
      Et je compte bien profiter à fond d’Amsterdam ( même quand il pleut! )

      Like

  9. Léa says:

    Tout d’abord, félicitation pour la grande Une 😉

    Pour ma part j’aimerai beaucoup visiter les pays Nordiques, alors seulement visiter car y vivre je pense que le mode de vie ne me conviendrai absolument pas. Rien qu’en Bretagne je trouve que ça manque beaucoup de soleil alors là bas j’imagine pas … et puis la neige c’est beau mais tout un hiver non merci :p
    Après j’ai eu que des avis positifs sur ces pays (tu es la première qui en donne un “négatif”). Mais bon je pense que ça mérite tout de même le détour.

    Hâte que tu nous fasses découvrir Amsterdam plus en détail car elle fait aussi partie de mes villes à visiter (la liste est longue… vivement de pouvoir entreprendre tout ça !!)

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci 😀 ( ouuui je suis trop contente ! )
      Je pense que c’est bien pour les gens qui souhaitent s’expatrier ( ou juste visiter ) la suède d’avoir des avis positifs et “négatifs” pour pouvoir nuancer la vision qu’ils peuvent avoir. Je pense que j’y suis allée en “idylisant” la Suède et je suis donc un peu tombée de haut, j’aurais aimé ( avec le recul) lire quelques articles me disant “ce n’est pas si magique que ça mais c’est quand même bien”.

      Par compte je trouve qu’Amsterdam ressemble un peu plus à la Bretagne en terme de météo xD, je ne suis pas trop dépaysée les températures et les pluies sont quasiment comme à Quimper ^^.

      Like

  10. fedora says:

    Merci pour le compte rendu de ce voyage ! J’aime beaucoup ta manière de présenter ton expérience : sans généraliser ce que tu as pu ressentir comme négatif ! Je trouve que tu as un point de vue tout en nuance et c’est quelque chose de très précieux… Bon week end 🙂

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci pour ton commentaire 😀

      Like

  11. Mercre says:

    Hey,
    J’ai vécu 6 mois en Suède aussi, pendant mes études, mais à Göteborg. J’en garde un sentiment mitigé également (ce qui est normal, dire que tout était parfait serait bizarre). Arriver en hiver dans la nuit n’aide décidément pas à découvrir les choses positives de la vie, surtout quand on doit partir quand le soleil arrive enfin.
    Je suis maintenant à Bergen, en Norvège, où l’on est parti volontairement et arrivés un mois de mars. Les circonstances sont très différentes, mais même s’il pleut beaucoup plus quand il fait “jour” l’hiver, on est préparés psychologiquement 😉

    En espérant qu’Amsterdam te plaise 🙂

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Je n’ai pas du tout visité Göteborg mais on m’a dit que cette ville était sympa à vivre :). Je pense que si tu es préparé à ce que tu vas vivre c’est beaucoup plus facile de s’adapter 🙂

      Je te souhaite de belles découvertes en Norvège 😀

      Like

  12. Camille says:

    Joli conclusion de ton bilan! Je suis complètement d’accord avec toi sur l’apprentissage, la découverte de soi tout ca tout ca. C’est sur que pour vivre à l’étranger chacun doit trouver sa ville balance avec des points forts et surtout des points faibles qui ne sont pas handicapant en fonction de son caractère. J’espère que tu auras l’occasion de revoir la Suède sous un meilleur jour et surtout que tu trouveras à Amsterdam ce qui tas manqué à Stockholm pour faire de cette expérience d’expatriation une aventure parfaite ! 🙂

    Like

  13. LaRoux says:

    Bonne conclusion pour tes articles bilan !
    C’est vrai que se retrouver loin de ces proches nous permet de nous recentrer sur nous-même, nos envies .. Quand je suis partie vivre à Londres j’ai ressentie ça, je suis ensuite partie à Marseille, mais c’était trop tôt, loin de mes parents, des amis, alors je suis revenue dans le Nord. Mais aujourd’hui, mes parents qui sont partis à leur tour, les amis qui font leur vie, j’ai envie de bouger et de revivre le même qu’à Londres, là-bas où ailleurs, parce que cette fois je suis prête & assez mature pour vivre la distance sereinement ! Je commence déjà par retourner à Marseille dans deux semaines on verra où le vent me mènera ensuite 🙂

    Like

  14. Bobbie says:

    Firstable, il faut que je te dise : je suis absolument fan du nom de ton blog !!! ❤ Je le découvre aujourd’hui via HelloCoton parce que tu es en une de la page d’accueil, et j’en suis ravie 🙂 D’autant plus que ton expérience ma ramène à celle que j’ai vécue il y a moins d’un an puisque j’ai passé une année en Australie, bien loin de chez moi. Le contexte était assez différent car je n’étais pas en stage mais en working holiday visa (autrement dit, je travaillais sur place pour me financer mes “vacances” là-bas) et de plus, c’est un pays tout à fait approprié à l’accueil des étrangers, on s’y sent toujours bien : le temps est toujours au top, pas de problèmes de froid ni de conditions moyennes de vie, etc. Bien sûr, il y a les moments où l’on dort à l’arrache dans un van pourri et où on se fait virer en pleine nuit par les Rangers, mais c’est un choix ! On peut décider de ne pas le faire. Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup apprécié ton article et je reviendrai par ici sans aucun doute 🙂 Passe une très bonne journée !

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      Merci pour ton commentaire 🙂
      Ton expérience en Australie à l’air d’avoir été chouette :).

      Like

  15. Blueberry&Cie says:

    Je me reconnais totalement dans ton discours… le fait d’être perfectionniste et de prendre tout à coeur, je suis pareille ! Ton expérience me donne grandement envie de partir quelques mois, je pense que c’est un plus au niveau de l’expérience ! Merci pour ce joli post ♥

    Like

    1. Léa-LaCormerie says:

      J’espère que tu aura la possibilité de partir à l’étranger :). Ahh oui le côté perfectionniste et tout ce qui va avec, c’est parfois une bon point mais cela peut aussi rapidement tourner en eau de boudin –“

      Like

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s